Accueil >> Municipalites >> Territoire non organisé

Territoire non organisé

Territoire non organisé

MRC de Manicouagan
768, rue Bossé
Baie-Comeau (Québec) G5C 1L6
Tél : 418-589-9594
Fax : 418-589-6383
Courriel : info@mrcmanicouagan.qc.ca
Site Internet : www.mrcmanicouagan.qc.ca
 
Année de fondationPopulationSuperficie
198611037 433 km2

Dans le TNO de la Rivière-aux-Outardes, on distingue deux types de relief :

  • Le promontoire Laurentien
  • Le plateau Laurentien (partie nord)

La topographie accidentée présente un paysage légèrement ondulé. Le sous-sol est constitué de roches granitiques typiques du bouclier canadien et dont l’origine remonte à l’ère précambrienne (4 milliards d’années). Plusieurs ressources minérales s’y retrouvent dont les principales sont : la silice, le granite et le nickel. D’une durée de plusieurs milliers d’années, la glaciation du Wisconsin est responsable de la mise en place des dépôts morainiques sur la roche. Longeant la route 389, plusieurs phénomènes glaciaires sont observables tels que « cames » et « eskers » (cordon de matériaux fins de sable et de gravier). La fonte des glaciers et l’impact d’une météorite, à l’endroit de l’actuel réservoir Manicouagan (Manic 5), sont à l’origine de l’excellent drainage de ce territoire. Le recul du glacier a modelé une multitude de cuvettes maintenant occupées par des lacs. Plusieurs rivières sillonnent le territoire dont les plus importantes sont celles de Manicouagan et des Outardes. Le couvert végétal est constitué d’une forêt de type boréal.

La forêt est exploités par trois grandes entreprises :

  • La Scierie des Outardes
  • Kruger
  • Abitibi-Bowater

Ces compagnies prélèvent le bois nécessaire au fonctionnement des usines qui produisent du bois de sciage et des «copeaux» pour la fabrication de papier journal.

Les ressources hydroélectriques de la MRC sont exploitées principalement par la société publique Hydro-Québec. Le complexe Manic-Outardes a acquis sa renommée internationale grâce aux différents ouvrages de génie qu’on y retrouve. Par exemple, le barrage Manic 5 (Daniel-Johnson) est le plus grand barrage à voûtes multiples et contreforts au monde. Actuellement, 40 % de toute l’énergie électrique du Québec transite par la région de Manicouagan et la puissance installée se chiffre à environ 10 700 mégawatts. Les installations de Manic 5 et Manic 2 sont ouvertes aux visites touristiques durant la saison estivale et attirent plusieurs milliers de visiteurs annuellement.

En plus des 6 centrales hydroélectriques, le TNO de la Rivière-aux-Outardes compte également plus de 2 500 chalets, 6 pourvoiries à droit exclusif, 12 pourvoiries sans droit exclusif et une ZEC.

Parmi les autres attraits dignes de mention localisés dans le TNO de la Rivière‑aux-Outardes, citons notamment le cratère météoritique de l’Île René‑Levasseur. Il y a plus de 210 millions d’années, une énorme météorite a enfoncé l’écorce terrestre de cette partie du bouclier canadien, formant un cratère de 65 km de diamètre. Après l’impact, la roche magmatique a formé une résurgence au centre du cratère constituant l’actuel Mont de Babel. La géologie particulière de l’Île René-Levasseur montre un gisement particulièrement riche en nickel, ainsi que des pierres semi-précieuses (Zéolite) sur le Mont de Babel. Au-delà de l’intérêt géologique de ce site, il existe également un intérêt scientifique à l’échelle mondiale puisque la structure du réservoir Manicouagan est l’une des plus importantes au monde en termes d’impacts météoritiques. Le météorite de Manicouagan aurait causé la disparition d’environ 75 % de la vie terrestre. En 1990, le ministère de l’Environnement du Québec a institué une réserve écologique (Louis-Babel) dans la partie du Mont de Babel, préservant ainsi une zone floristique particulière de type taïga.

Évaluation foncière

Le rôle d’évaluation foncière est un résumé de l’inventaire quantitatif, qualitatif, nominatif et estimatif des établissements d’entreprise situés sur le territoire d’une municipalité. En vigueur pour trois exercices financiers municipaux consécutifs, il sert principalement à indiquer la valeur de ces immeubles aux fins de la taxation foncière, municipale et scolaire (LFM, art. 14, 31 à 68, V. 2, c.7).

Pour en connaître davantage sur le rôle d’évaluation foncière et son contenu, cliquez-ici

Le sommaire du rôle d’évaluation foncière est un ensemble structuré de renseignements résultant fidèlement le contenu du rôle d’évaluation à une date donnée. Il doit être produit et signé annuellement par l’évaluateur avant d’être transmis à la municipalité concernée et au ministère des Affaires municipales et des Régions (RREF, art. 12, V. 2, c. 8).

Une demande de révision est un geste par lequel une personne, ayant un intérêt à cet effet, demande à l’Organisme municipal responsable de l’évaluation (OMRE) de réviser les inscriptions contenues à un rôle d’évaluation. Le dépôt d’une demande de révision se fait à l’endroit déterminé par l’OMRE, au moyen d’un formulaire prescrit à cette fin par la réglementation (LFM, art. 124 à 135, RFCMDD, art. 1, V. 2, c. 12).
 

Sommaire du TNO Rivière-aux-Outardes*Code Géographique : 96902
Nombre total d'unités d'évaluation2 778
Nombre de logements2 519
Valeur foncière des unités d'évaluation /
terrains + bâtiments (valeurs imposables)
63 826 900 $
Valeur foncière des unités d'évaluation /
terrains + bâtiments (valeurs non imposables)
344 000 $
Valeur foncière totale des unités d’évaluations /
terrains + bâtiments
64 170 900 $
Date de la compilation des données2016-06-07

* En cas de disparité entre ce document et le document officiel de la MRC, ce dernier a priorité.