Accueil >> Amenagement du territoire >> Sécurité incendie

Sécurité incendie

Depuis plusieurs années, le ministère de la Sécurité publique a entrepris la réforme de l’organisation de la sécurité incendie et de la sécurité civile. Les résultats du groupe de travail ayant participé à cette réforme ont conduit le gouvernement du Québec à proposer des objectifs suscitant l’adhésion de l’ensemble des intervenants dans le domaine de la sécurité incendie. Ces objectifs visent la réduction des pertes humaines et matérielles attribuables à l’incendie par l’accroissement de l’efficacité des organisations responsables de la sécurité incendie.

En juin 2000, suite à cette démarche, le gouvernement a adopté la Loi sur la sécurité incendie (voir loi 2000, c. 20).

L'un des principes fondamentaux de cette loi est d'établir avec la collaboration de l'ensemble des municipalités du territoire un processus de planification intégrant l'ensemble des fonctions associées à la sécurité incendie (prévention, intervention, gestion). Élaboré par la municipalité régionale de comté (MRC), le schéma de couverture de risques en sécurité incendie est avant tout un outil de gestion pour les municipalités.

 

Trousse d'urgence 72 heures

 Avoir une trousse de secours à la maison est important. Elle doit contenir suffisamment d'articles et de vivres pour permettre à votre famille de subsister pendant les 72 premières heures d'un sinistre.

Placez votre trousse d'urgence dans un endroit facilement accessible. Vérifiez annuellement son contenu. Remplacez au besoin les piles et les réserves d'eau.
Pour subvenir à vos besoins essentiels dans l'attente des secoursPour l'emporter avec vous lors d'une évacuation de domicile (http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/plan-familial/evacuation-domicile.html) se préparer en cas de panne de courant (http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/panne-courant.html )Pour se préparer en cas d'alerte d'inondation (http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/en-cas-inondation.html )Pour se préparer en cas de tremblement de terre (http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/tremblement-terre.html )Imprimez cette page et cochez chacun des éléments au fur et à mesure que vous complétez votre trousse d'urgence.


Trousse d'urgence de base

Dans un sac à dos, un bac ou un grand sac en toile, mettez les articles suivants :
Eau potable — deux litres par personne par jour, pour au moins trois joursNourriture non périssable — provision pour au moins trois joursOuvre-boîte manuelRadio à piles — piles de rechangeLampe de poche — piles de rechangeTrousse de premiers soins — bandages adhésifs, compresses de gaze stériles, ciseaux, pince à épiler, épingles, antiseptiques, analgésiquesArticles pour l'hygiène — brosses à dents, serviettes, savon, papier hygiénique, sacs à ordures de plastiqueCouverturesArgent comptant et monnaieJeu de clés pour la voiture et la maisonSifflet — pour signaler votre présence aux secouristesChandellesBriquet et/ou allumettesCouteau de poche multifonctionnelMasques antipoussières — pour filtrer l'air contaminéPapiers personnels importants — Photocopies : pièces d'identité, polices d'assurance, ordonnances pour les médicaments et les lunettes, plan de sécurité et la liste des personnes à joindre en cas d'urgence. (489 Ko)Pensez aussi à inclure les articles pourvotre famille : médicaments, équipement médical, nourriture spécialebébés : lait maternisé, couches jetables, biberonsanimaux domestiques : nourriture, médicaments, accessoiresTrousse d'urgence pour votre automobile

Pour affronter l'hiver ou en cas de panne ou d'accident, vous trouverez utile d'avoir les articles suivants dans votre automobile :
Pelle, grattoir et balai à neigeSable ou selBandes de tractionLampe de poche et piles de rechangeTrousse et manuel de premiers soins, ciseaux pour couper les ceintures de sécuritéFusées éclairantes ou lanterne d'avertissementBouteilles d'eau et aliments non périssablesCâbles de survoltageAllumettes et bougies dans une boîte de métal ou un sac de plastique - utiles pour se réchauffer, réchauffer une boisson ou s'éclairerCouverturesVêtements chauds et bottes de rechangeCartes routièresPièces de 25 cents (au moins 2) ou une carte d'appel — si vous n'avez pas de cellulaireConstat amiable — commandez votre exemplaire auprès du Groupement des assureurs automobiles au
1 877 288-4321 (sans frais) ou au www.infoassurance.ca, section Documents
http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/plan-familial/trousse-urgence.htmlAvoir une trousse de secours à la maison est important. Elle doit contenir suffisamment d'articles et de vivres pour permettre à votre famille de subsister pendant les 72 premières heures d'un sinistre.

Placez votre trousse d'urgence dans un endroit facilement accessible. Vérifiez annuellement son contenu. Remplacez au besoin les piles et les réserves d'eau.

Imprimez cette page et cochez chacun des éléments au fur et à mesure que vous complétez votre trousse d'urgence.
 

Trousse d'urgence de base
Dans un sac à dos, un bac ou un grand sac en toile, mettez les articles suivants :

  • Eau potable — deux litres par personne par jour, pour au moins trois jours
  • Nourriture non périssable — provision pour au moins trois jours
  • Ouvre-boîte manuel
  • Radio à piles — piles de rechange
  • Lampe de poche — piles de rechange
  • Trousse de premiers soins — bandages adhésifs, compresses de gaze stériles, ciseaux, pince à épiler, épingles, antiseptiques, analgésiques
  • Articles pour l'hygiène — brosses à dents, serviettes, savon, papier hygiénique, sacs à ordures de plastique
  • Couvertures
  • Argent comptant et monnaie
  • Jeu de clés pour la voiture et la maison
  • Sifflet — pour signaler votre présence aux secouristes
  • Chandelles
  • Briquet et/ou allumettes
  • Couteau de poche multifonctionnel
  • Masques antipoussières — pour filtrer l'air contaminé
  • Papiers personnels importants — Photocopies : pièces d'identité, polices d'assurance, ordonnances pour les médicaments et les lunettes, plan de sécurité et la liste des personnes à joindre en cas d'urgence. (489 Ko)
  • Pensez aussi à inclure les articles pour
  • votre famille : médicaments, équipement médical, nourriture spéciale
  • bébés : lait maternisé, couches jetables, biberons
  • animaux domestiques : nourriture, médicaments, accessoires

Trousse d'urgence pour votre automobile

Pour affronter l'hiver ou en cas de panne ou d'accident, vous trouverez utile d'avoir les articles suivants dans votre automobile :

  • Pelle, grattoir et balai à neige
  • Sable ou sel
  • Bandes de traction
  • Lampe de poche et piles de rechange
  • Trousse et manuel de premiers soins, ciseaux pour couper les ceintures de sécurité
  • Fusées éclairantes ou lanterne d'avertissement
  • Bouteilles d'eau et aliments non périssables
  • Câbles de survoltage
  • Allumettes et bougies dans une boîte de métal ou un sac de plastique - utiles pour se réchauffer, réchauffer une boisson ou s'éclairer
  • Couvertures
  • Vêtements chauds et bottes de rechange
  • Cartes routières
  • Pièces de 25 cents (au moins 2) ou une carte d'appel — si vous n'avez pas de cellulaire
  • Constat amiable — commandez votre exemplaire auprès du Groupement des assureurs automobiles au
    1 877 288-4321 (sans frais) ou au www.infoassurance.ca, section Documents

http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/plan-familial/trousse-urgence.html

Le schéma de couverture de risques incendie de la MRC de Manicouagan


La première étape du processus indispensable à une gestion optimale des risques présents sur le territoire, suggère l’établissement d’un portrait de la situation. Cette collecte de données permet d’identifier les différentes ressources humaines et matérielles des services d’incendie, les risques présents sur le territoire, les problématiques particulières ainsi qu’un historique des évènements problématiques.

Le projet de schéma de couverture de risques en sécurité incendie a été déposé au ministère de la Sécurité publique pour vérification de conformité le 27 mars 2012.  Une attestation de conformité a été délivrée le 8 mai 2012 et le schéma est entré en vigueur le 13 août de la même année.

Différents mécanismes de suivi et de planification figurent au schéma.  La MRC mettra en place un comité de sécurité incendie permanent dont le principal mandat sera d'assurer le suivi du schéma de couverture de risque. Un coordonnateur régional - préventionniste en sécurité incendie, dont le mandat est coordonner, d'élaborer, d'implanter les différents programmes de prévention ainsi que la mise en oeuvre du schéma, a récemment été embauché.  Pas moins de 36 actions devront être réalisées d'ici la fin de l'an « 1 » du schéma, soit août 2013, ainsi qu'un grand nombre au cours des quatre années suivantes.

Schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Plan d'évacuation

Il est important de réaliser un plan d’évacuation, car il augmente vos chances de sortir de façon sécuritaire. Avez-vous fait votre plan d’évacuation avec votre conjoint, vos enfants et votre famille ? Avez-vous déterminé un point de rassemblement ? Afin d’être prêts pour « La Grande Évacuation », nous vous recommandons dès maintenant de prendre le temps d’établir ce plan avec les membres de votre famille.

Comment ? Vous devez à l’aide d’un dessin, trouver les deux issues à utiliser dans votre résidence en cas d’évacuation. Par la suite, déterminer un point de rassemblement à l’extérieur, de préférence devant votre résidence afin que tous les membres de votre famille puissent se rejoindre au même endroit (ex. : lampadaire de rue, arbre, stationnement du voisin, etc.). Vous augmentez ainsi vos chances de survie et évitez toute confusion et panique. Vous devez effectuer des pratiques d’évacuation avec tous les membres de votre famille au moins une fois par année. Votre plan peut même être accompagné de quelques consignes de sécurité.

N’oubliez pas que la priorité des pompiers est de sauver des vies. Plus vite vous leur confirmez que tous les membres de la famille ont été évacués, plus vite ils pourront combattre l’incendie de votre résidence.

Pour tout autre renseignement concernant la Semaine de la prévention des incendies ou pour pouvoir préparer le plan d’évacuation de votre résidence, consultez le site Internet du ministère de la Sécurité publique du Québec.

Pour imprimer le document du plan d’évacuation, cliquez sur l'image.

Ramonage des cheminées

Vous pouvez ramoner vous-même votre cheminée ou confier ce travail à un ramoneur. Le Service de prévention incendie de la MRC de Manicouagan ne recommande ni n’accrédite aucune entreprise de ramonage. Toutefois, il souhaite mettre en garde les citoyens qui sont sollicités par certains entrepreneurs, car certains n’ont pas nécessairement les qualifications nécessaires.

Pour assurer votre sécurité, choisissez un entrepreneur qualifié !

Rappelez-vous qu’un feu de cheminée peut causer rapidement des dommages majeurs à un bâtiment d’où l’importance d’effectuer au moins une fois par année le ramonage de toute cheminée raccordée à une installation de chauffage à combustible solide (foyer, poêle à combustion, etc.).

Pour faire ramoner une cheminée, il est recommandé de faire appel à un ramoneur membre de l’Association des professionnels en chauffage (APC). Si le ramoneur doit réparer la cheminée ou le foyer, il est également conseillé de vérifier s’il détient un permis de la Régie du bâtiment du Québec. Exigez un reçu qui prouve que le ramonage a été effectué.

Il est également recommandé d’inspecter les cheminées et les conduits de raccordement à chaque année ou chaque fois qu’on raccorde un appareil, et ce, peu importe le combustible utilisé (gaz, huile, bois, etc.).

Pour tout autre renseignement, vous pouvez consulter les sites suivants :

Le chauffage au bois

L’utilisation des appareils de chauffage au bois comme chauffage d’appoint est populaire, surtout depuis la crise du verglas. Il faut donc être bien informé des risques inhérents à l’usage de ce type d’appareil. D’ailleurs, c’est durant les mois d’hiver que les feux de cheminées sont les plus fréquents.

Faire un bon achat

  • Vérifiez si votre municipalité a réglementé l’utilisation des appareils de chauffage au bois (poêles ou foyers). Certaines municipalités vont jusqu’à les interdire.
  • Vérifiez si le sceau de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) ou de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (US/EPA) apparaît sur l’appareil que vous voulez acquérir. Ces appareils certifiés réduisent de façon marquée les émissions polluantes de fumée et de cendre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison.

Des professionnels pour installer et inspecter

  • Faites installer le foyer ou le poêle à bois ainsi que la cheminée par un professionnel.
  • Faites inspecter le foyer et la cheminée au moins une fois par an par un professionnel, idéalement avant le début de la saison froide.
  • Faites inspecter la cheminée si le mur derrière le poêle à bois devient chaud.

Du bon bois bien entreposé

  • Choisissez du bois dur, comme le chêne, l’érable ou le hêtre. Il doit être sec depuis au moins six mois. Pour savoir s’il est bien sec, vérifiez la présence de larges fissures aux extrémités des bûches.
  • Entreposez les cordes de bois dehors, loin de la maison.
  • Couvrez les bûches afin de les protéger des intempéries. Le bois humide nuit à la combustion et augmente les dépôts de créosote.

Les risques d'incendie durant la période des fêtes

Fiche d'information

Feu de cuisson avec de l'huile

 

 

Contact

Pour toute information additionnelle, nous vous invitons à contacter :

Frédérique Tremblay
Coordonnatrice régionale en sécurité incendie

Tél. : 418-589-9594 poste 223
frederique.tremblay@mrcmanicouagan.qc.ca