Accueil >> Amenagement du territoire >> Sécurité incendie

Sécurité incendie

Depuis plusieurs années, le ministère de la Sécurité publique a entrepris la réforme de l’organisation de la sécurité incendie et de la sécurité civile. Les résultats du groupe de travail ayant participé à cette réforme ont conduit le gouvernement du Québec à proposer des objectifs suscitant l’adhésion de l’ensemble des intervenants dans le domaine de la sécurité incendie. Ces objectifs visent la réduction des pertes humaines et matérielles attribuables à l’incendie par l’accroissement de l’efficacité des organisations responsables de la sécurité incendie.

En juin 2000, suite à cette démarche, le gouvernement a adopté la Loi sur la sécurité incendie (voir loi 2000, c. 20).

L'un des principes fondamentaux de cette loi est d'établir avec la collaboration de l'ensemble des municipalités du territoire un processus de planification intégrant l'ensemble des fonctions associées à la sécurité incendie (prévention, intervention, gestion). Élaboré par la municipalité régionale de comté (MRC), le schéma de couverture de risques en sécurité incendie est avant tout un outil de gestion pour les municipalités.
 
Le schéma de couverture de risques incendie de la MRC de Manicouagan


La première étape du processus indispensable à une gestion optimale des risques présents sur le territoire, suggère l’établissement d’un portrait de la situation. Cette collecte de données permet d’identifier les différentes ressources humaines et matérielles des services d’incendie, les risques présents sur le territoire, les problématiques particulières ainsi qu’un historique des évènements problématiques.

Le projet de schéma de couverture de risques en sécurité incendie a été déposé au ministère de la Sécurité publique pour vérification de conformité le 27 mars 2012.  Une attestation de conformité a été délivrée le 8 mai 2012 et le schéma est entré en vigueur le 13 août de la même année.

Différents mécanismes de suivi et de planification figurent au schéma.  La MRC mettra en place un comité de sécurité incendie permanent dont le principal mandat sera d'assurer le suivi du schéma de couverture de risque. Un coordonnateur régional - préventionniste en sécurité incendie, dont le mandat est coordonner, d'élaborer, d'implanter les différents programmes de prévention ainsi que la mise en oeuvre du schéma, a récemment été embauché.  Pas moins de 36 actions devront être réalisées d'ici la fin de l'an « 1 » du schéma, soit août 2013, ainsi qu'un grand nombre au cours des quatre années suivantes.

Schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Avertisseur de fumée


Des avertisseurs de fumée en bon état peuvent faire la différence entre la vie et la mort.

Ils sont obligatoires sur le territoire de la MRC de Manicouagan et le Règlement de prévention des incendies, adopté dans chacune des municipalités, régit leur installation.


Pourquoi toute habitation doit-elle être munie d'un avertisseur de fumée fonctionnel à chaque étage, y compris le sous-sol ?

Parce que la fonction des avertisseurs est de vous réveiller en cas d’incendie. Plus un incendie est décelé rapidement, plus vous serez en mesure d’évacuer de façon sécuritaire et ainsi appeler les pompiers d’un lieu sûr.


Pourquoi l'avertisseur doit-il être installé au centre du plafond ou au mur à une distance de 10 à 15 cm (4 à 6 po.) du plafond ?

Parce que la fumée monte directement au plafond et que l’accumulation la fait rouler vers le bas des murs. Si l’avertisseur est installé plus bas au mur, la détection prendra trop de temps et il y aura plus de risques de décès et de dommages matériels au bâtiment. Il est de plus recommandé d’installer l’avertisseur de fumée près des chambres.


Qui est responsable de l'entretien de l'avertisseur de fumée ?

L’occupant d’un logement est responsable de l’entretien et du maintien en bon état de fonctionnement de l’avertisseur de fumée.


Combien faut-il en installer ?

Minimalement, il faut en installer un par étage, incluant le sous-sol.


Où faut-il l'installer ?

Il faut installer un avertisseur de fumée à tous les étages incluant le sous-sol. Il est recommandé d’en installer dans les chambres et les corridors. Il peut être fixé au plafond, à une distance d’au moins 10 cm des murs ou au haut du mur, à une distance de 10 à 30 cm du plafond. Veuillez-vous référer aux exigences en vigueur lors de la construction ou de la transformation de votre bâtiment concernant le nombre et l'emplacement des avertisseurs de fumée.


Comment vérifier son fonctionnement ?

Pour savoir si un avertisseur de fumée fonctionne bien, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le bouton d’essai afin d’entendre le signal sonore. Ceci doit être fait une fois par mois.


Quelle est sa durée de vie ?

Il faut toujours s’en remettre aux indications émises par le fabricant puisqu'une date de péremption apparaît sur le boîtier.


Pourquoi déconseille-t-on d'installer un avertisseur dans la salle de bain, la cuisine et le garage non chauffé ?

Parce qu’il y aura des fausses alarmes répétitives. L’humidité des salles de bain et la fumée dégagée par la cuisson des mets dans les cuisines coupent le signal de détection dans les capteurs, déclenchant ainsi l’avertisseur à répétition ce qui donne envie aux citoyens de l’enlever ou d’en retirer les piles avec les conséquences graves que l’on connaît.

Un garage non chauffé compromet le bon fonctionnement de l’avertisseur de fumée. À partir du moment où la température tourne autour de 5° C ou moins, le fonctionnement devient incertain.


Pourquoi déconseille-t-on de l'installer dans un coin de murs ?

Parce que la fumée ne se rend pas dans les coins, elle tourne plutôt autour.


Pourquoi déconseille-t-on de l'installer près d'un ventilateur, d'un climatiseur, d'une prise et d'un retour d'air ?

Parce que le déplacement d’air provoqué par ces appareils pourrait repousser la fumée et ne pas faire déclencher l’avertisseur. Gardez un minimum de 100 cm (40 po) entre l’avertisseur et l’appareil.

 

Plan d'évacuation


Établissez avec votre famille un plan d’évacuation comprenant deux sorties de secours pour chaque pièce et un point de rassemblement à l’extérieur. 

Mettez le plan en pratique avec tous les membres de votre famille.

Conseils :

  • Touchez d’abord la porte du revers de la main pour vérifier si elle est chaude avant de l’ouvrir.
  • Marchez à quatre pattes sous la fumée.
  • Évacuez la résidence immédiatement par une sortie de secours.
  • N’utilisez pas les ascenseurs.
  • Procédez au décompte des occupants de votre logement une fois arrivé au point de rassemblement.
  • Communiquez avec le 9-1-1 une fois à l’extérieur.
  • Ne retournez jamais à l’intérieur du bâtiment.

Qu’est-ce qu’un plan d’évacuation?

Celui-ci représente le plan d’une résidence. On y indique toutes les sorties possibles pour une évacuation rapide en cas d’incendie. Au plan d’évacuation, s’ajoute de l’information relative au point de rassemblement extérieur.

À quoi sert un plan d’évacuation?

Avoir un plan d’évacuation et en faire l’exercice deux fois par année augmente les chances de sortir sain et sauf d’un logement en cas d’incendie. On prévient ainsi la panique et, par conséquent, les gestes imprudents puisque chacun sait quoi faire et par où sortir. En prévoyant un point de rassemblement, il est plus facile, une fois à l’extérieur, de retrouver tous les occupants après l’évacuation et d’en faire le décompte.

Comment doit-on se déplacer dans la maison lorsqu’il y a beaucoup de fumée?

Lors d’un incendie, les produits de combustion contenus dans la fumée se dirigent vers le plafond, alors que d’autres gaz nocifs se déposent au sol. Par conséquent, la meilleure façon de se déplacer est de marcher à quatre pattes le long des murs, la tête relevée. Fermez toujours les portes derrière vous pour éviter que la fumée se propage et pour retarder la progression des flammes.

Que doit-on faire s’il est impossible de quitter une pièce lors d’un incendie?

Si vous êtes enfermés dans une pièce, vérifiez d’abord du revers de la main si la porte est chaude. Si oui, ne l’ouvrez pas. Bouchez le bas de la porte avec un drap, une serviette ou un vêtement pour empêcher la fumée d’entrer.

Si vous avez un téléphone, composez immédiatement le 9-1-1. Sinon, faites des signes à la fenêtre en l’entrouvrant et en agitant un drap, une serviette ou un vêtement. Attendez que les pompiers viennent vous chercher.

N’oubliez pas que la priorité des pompiers est de sauver des vies. Plus vite vous leur confirmez que tous les membres de la famille ont été évacués, plus vite ils pourront combattre l’incendie de votre résidence.

Pour tout autre renseignement concernant la Semaine de la prévention des incendies ou pour pouvoir préparer le plan d’évacuation de votre résidence, consultez le site Internet du ministère de la Sécurité publique du Québec.

 

Ramonage des cheminées


Vous pouvez ramoner vous-même votre cheminée ou confier ce travail à un ramoneur. Le Service de prévention incendie de la MRC de Manicouagan ne recommande ni n’accrédite aucune entreprise de ramonage. Toutefois, il souhaite mettre en garde les citoyens qui sont sollicités par certains entrepreneurs, car certains n’ont pas nécessairement les qualifications nécessaires.

Pour assurer votre sécurité, choisissez un entrepreneur qualifié !

Rappelez-vous qu’un feu de cheminée peut causer rapidement des dommages majeurs à un bâtiment d’où l’importance d’effectuer au moins une fois par année le ramonage de toute cheminée raccordée à une installation de chauffage à combustible solide (foyer, poêle à combustion, etc.).

Pour faire ramoner une cheminée, il est recommandé de faire appel à un ramoneur membre de l’Association des professionnels en chauffage (APC). Si le ramoneur doit réparer la cheminée ou le foyer, il est également conseillé de vérifier s’il détient un permis de la Régie du bâtiment du Québec. Exigez un reçu qui prouve que le ramonage a été effectué.

Il est également recommandé d’inspecter les cheminées et les conduits de raccordement à chaque année ou chaque fois qu’on raccorde un appareil, et ce, peu importe le combustible utilisé (gaz, huile, bois, etc.).

Pour tout autre renseignement, vous pouvez consulter les sites suivants :

Monoxyde de carbone


Chaque année, le monoxyde de carbone (CO) est responsable de nombreuses intoxications. C’est un gaz toxique qui ne se voit et ne se sent pas. Il n’irrite ni les yeux ni les voies respiratoires. Respirer du monoxyde de carbone peut être très dangereux pour la santé et même entraîner la mort.

Le monoxyde de carbone se dégage lors que des appareils et des véhicules brûles un combustible comme le propane, le bois, le mazout, etc.

  • Les appareils de chauffage non électriques comme les fournaises au mazout, les foyers au bois, les poêles à combustion lente ou les chaufferettes au propane;
  • Les véhicules à moteur à combustion comme les automobiles, les motoneiges, les bateaux ou les véhicules tout-terrain;
  • Les appareils fonctionnant au gaz naturel ou au propane comme les cuisinières au gaz naturel, les réfrigérateurs au propane ou les chauffe-eau au propane;
  • Les outils et appareils fonctionnant à l’essence comme les tondeuses, les scies ou les génératrices;
  • Les appareils de plein-air comme les barbecues, les lampes à l’huile ou les réchauds.

La meilleur façon de prévenir une intoxication au monoxyde de carbone est d’agir de façon sécuritaire :

  • Installez un avertisseur de monoxyde de carbone  dans les endroits où il y a des sources de monoxyde de carbone.
  • Ne pas utiliser d'appareils à moteur utilisant un combustible, comme de l'essence ou du propane, à l'intérieur. 
  • Respectez les règles d'entretien et de sécurité. Par exemple, si vous avez un foyer ou un poêle à combustion lente, faites ramoner votre cheminée au moins une fois par année, au printemps ou à l'automne. Assurez-vous également qu'elle ne soit pas obstruée et qu'elle ne présente pas de fuites.
  • Faites appel à du personnel qualifié. Par exemple, demandez à un mécanicien qualifié de vérifier les parties du système d'échappement de votre véhicule comme le collecteur, le catalyseur, le silencieux et le tuyau d'échappement.

Gestes à poser en cas d’urgence

Si vous avez des symptômes d’intoxication et que l’avertisseur de monoxyde de carbone sonne ou pas :

  • Dirigez-vous à l’extérieur.
  • Rendez-vous dans un endroit où vous pouvez appeler le Centre antipoison du Québec au 1-800-463-5060.

Si vous avez accès à un service d’incendie :

  • Composez le 9-1-1.
  • Attendez l’autorisation d’un pompier pour retourner à l’intérieur, même pour quelques minutes.
  • N’utilisez pas vos appareils à combustible avant de les avoir fait vérifier par une personne qualifiée.

Si vous n’avez pas accès à un service d’incendie :

  • Ne retournez pas à l’intérieur avant d’avoir fait vérifier vos appareils à combustible par une personne qualifiée.
  • S'il y a lieu, avisez un membre du personnel de l’établissement.

Si vous n’avez pas de symptômes d’intoxication, mais que l’avertisseur sonne :

Si vous avez accès à un service d’incendie :

  • Dirigez-vous à l’extérieur.
  • Composez le 9-1-1.
  • Attendez l’autorisation d’un pompier pour retourner à l’intérieur, même pour quelques minutes.
  • N’utilisez pas vos appareils à combustible avant de les avoir fait vérifier par une personne qualifiée.

Si vous n’avez pas accès à un service d’incendie :

  • Ouvrez les portes et les fenêtres.
  • Dirigez-vous à l’extérieur.
  • S’il y a lieu, coupez l’alimentation des appareils à combustible, comme les bonbonnes de propane ou de gaz ou les appareils à essence.
  • Ne retournez pas à l’intérieur avant d’avoir fait vérifier vos appareils à combustible par une personne qualifiée.
  • S'il y a lieu, avisez un membre du personnel de l’établissement.

Seul un avertisseur de monoxyde de carbone peut détecter la présence de ce gaz et vous la signaler. Lorsque l'avertisseur sonne, il est important de savoir ce qu'il faut faire.

Risques durant la période des fêtes


En vue des préparatifs du temps des fêtes, voici quelques conseils de prévention en sécurité incendie. Ceux-ci seront utiles lors de l'installation du sapin et des décorations de Noël.

L'installation du sapin

  • Un sapin artificiel est plus sécuritaire, car il risque moins de prendre feu.
  • Si vous préférez un arbre naturel, choisissez un arbre fraîchement coupé. Les aiguilles doivent être vertes et ne pas se détacher facilement.
  • Coupez de nouveau le tronc (en biseau) dès votre arrivée à la maison. La nouvelle coupe aidera votre arbre à mieux absorber l’humidité.
  • Placez le sapin dans un récipient d’eau bien rempli et arrosez-le tous les jours.
  • Installez le sapin à plus d’un mètre de toute source de chaleur (plinthes, chaufferette, foyer, etc.) et placez-le loin des endroits passants et des sorties.

Saviez-vous qu’allumer les lumières dans un sapin trop sec risque de causer un incendie ?

  • Lorsque vous donnez un cadeau qui nécessite des piles, fournissez-en avec le cadeau.  Ainsi, personne ne sera tenté de retirer les piles de l'avertisseur de fumée pour faire fonctionner l'objet.
  • Ne brûlez pas les emballages de cadeaux ni les branches de sapin dans le foyer ou le poêle à bois.  Les matériaux enflammés peuvent s'envoler dans la cheminée et provoquer un incendie.  De plus, leur combustion produit d'importantes quantités de créosote : dépôts inflammables qui ne peuvent être retirés que par ramonage.
  • Soyez prudent en décorant le manteau de la cheminée et évitez d'y suspendre des matières inflammables (tissus synthétiques, sapinages, guirlandes de papier, etc.).

Feu de cuisson


Cuisiner avec précaution

  • Surveillez toujours les aliments qui cuisent. Utilisez une minuterie.
  • Ne chauffez jamais d’huile dans un chaudron pour faire de la friture, peu importe le type de chaudron. Utilisez une friteuse thermostatique.
  • Pour cuire les aliments, utilisez un récipient dont le diamètre est plus grand ou égal à l’élément chauffant sur la cuisinière. Un débordement de nourriture sur l’élément pourrait provoquer un incendie.
  • Ayez un couvercle à portée de main. Si ce n’est pas celui du récipient, assurez-vous qu’il peut le couvrir en totalité.

Prévenir les feux de cuisson

  • Fermez les appareils de cuisson lorsque vous devez quitter la cuisine ou votre domicile.
  • Ne rangez pas d’objets dans le four ni sur le dessus de la cuisinière.
  • Gardez un extincteur portatif, à portée de main, à quelques mètres de la cuisinière, par exemple à l’entrée de la cuisine, et apprenez à l’utiliser.
  • Conservez les articles en papier ou en plastique et les tissus loin des éléments chauffants.
  • Gardez des mitaines de four, en bon état, à portée de main, mais à une certaine distance des éléments chauffants.
  • Nettoyez régulièrement les appareils de cuisson et la hotte de cuisine. Une accumulation de graisse représente un danger d’incendie.
  • Si vous possédez un four autonettoyant, faites le nettoyage régulièrement.
  • N’utilisez pas la fonction d’auto-nettoyage si beaucoup de résidus s’est accumulé au fond du four. Ils pourraient s’enflammer, car la température lors du nettoyage peut facilement s’élever à plus de 480°C (900°F).
  • Nettoyez régulièrement les récipients sous les éléments électriques de la cuisinière.
  • Nettoyez l’intérieur de la hotte du poêle ainsi que l’extérieur. L’accumulation de résidus graisseux peut prendre feu.

Quoi faire lors d’un feu de cuisson ?

Sur la cuisinière

  • Ne déplacez jamais un récipient dont le contenu est en flammes.
  • Éteignez le feu en plaçant un couvercle de dimension appropriée sur le récipient. Utilisez une mitaine de four pour déposer le couvercle sur le récipient, car la vapeur ou les flammes peuvent vous brûler gravement.
  • Si possible, fermez les éléments chauffants, incluant ceux du four.
  • Fermez la hotte de cuisine.
  • Appelez les pompiers, même si le feu semble éteint. Ce dernier pourrait s’être infiltré dans le conduit de la hotte.
  • Si le feu est éteint, mais qu’il y a accumulation de fumée, ouvrez les fenêtres et les portes pour aérer et évacuez votre domicile.
  • Si le feu se propage, fermez vite les fenêtres et les portes si vous en avez le temps, évacuez rapidement votre domicile et appelez le 9-1-1.
  • Remplacez ou faites inspecter votre cuisinière avant de la réutiliser. Faites de même s’il s’agit d’un autre appareil de cuisson.

Dans un appareil électrique comme un four de comptoir ou un four à micro-ondes

  • Annulez la commande de cuisson.
  • Laissez la porte de l’appareil fermée.
  • Débranchez l’appareil si le cordon d’alimentation est accessible.
  • Appelez les pompiers, même si le feu semble éteint.
  • Faites inspecter l’appareil avant de le réutiliser.

Si le feu de cuisson ne se propage pas, mais qu’il y a accumulation de fumée

  • Ouvrez les fenêtres et les portes pour ventiler votre résidence.
  • Évacuez votre domicile, car la fumée est toxique.
  • Appelez les pompiers.

Si le feu de cuisson se propage

  • Évacuez tous les occupants du bâtiment.
  • Si vous en connaissez l’usage, éteignez le feu avec un extincteur portatif.
  • Fermez les portes et les fenêtres en vous dirigeant vers la sortie.
  • Appelez les pompiers.

VISUALISEZ LES VIDÉOS DE PRÉVENTION

Trousse d'urgence 72 heures


Avoir une trousse de secours à la maison est important. Elle doit contenir suffisamment d'articles et de vivres pour permettre à votre famille de subsister pendant les 72 premières heures d'un sinistre.
Placez votre trousse d'urgence dans un endroit facilement accessible, vérifiez annuellement son contenu et remplacez au besoin les piles et les réserves d'eau :

Imprimez ces pages et cochez chacun des éléments au fur et à mesure que vous complétez vos trousses d'urgence.

Trousse d'urgence de base

Dans un sac à dos, un bac ou un grand sac en toile, mettez les articles suivants :

  • Eau potable — deux litres par personne par jour, pour au moins trois jours
  • Nourriture non périssable — provision pour au moins trois jours
  • Ouvre-boîte manuel
  • Radio à piles — piles de rechange
  • Lampe de poche — piles de rechange
  • Trousse de premiers soins — bandages adhésifs, compresses de gaze stériles, ciseaux, pince à épiler, épingles, antiseptiques, analgésiques
  • Articles pour l'hygiène — brosses à dents, serviettes, savon, papier hygiénique, sacs à ordures de plastique
  • Couvertures
  • Argent comptant et monnaie
  • Jeu de clés pour la voiture et la maison
  • Sifflet — pour signaler votre présence aux secouristes
  • Chandelles
  • Briquet et/ou allumettes
  • Couteau de poche multifonctionnel
  • Masques antipoussières — pour filtrer l'air contaminé
  • Papiers personnels importants — Photocopies : pièces d'identité, polices d'assurance, ordonnances pour les médicaments et les lunettes, plan de sécurité et la liste des personnes à joindre en cas d'urgence.
  • Pensez aussi à inclure les articles pour
  • votre famille : médicaments, équipement médical, nourriture spéciale
  • bébés : lait maternisé, couches jetables, biberons
  • animaux domestiques : nourriture, médicaments, accessoires

Trousse d'urgence pour votre automobile

Pour affronter l'hiver ou en cas de panne ou d'accident, vous trouverez utile d'avoir les articles suivants dans votre automobile :

  • Pelle, grattoir et balai à neige
  • Sable ou sel
  • Bandes de traction
  • Lampe de poche et piles de rechange
  • Trousse et manuel de premiers soins, ciseaux pour couper les ceintures de sécurité
  • Fusées éclairantes ou lanterne d'avertissement
  • Bouteilles d'eau et aliments non périssables
  • Câbles de survoltage
  • Allumettes et bougies dans une boîte de métal ou un sac de plastique - utiles pour se réchauffer, réchauffer une boisson ou s'éclairer
  • Couvertures
  • Vêtements chauds et bottes de rechange
  • Cartes routières
  • Pièces de 25 cents (au moins 2) ou une carte d'appel — si vous n'avez pas de cellulaire
  • Constat amiable — commandez votre exemplaire auprès du Groupement des assureurs automobiles au
    1 877 288-4321 (sans frais) ou au www.infoassurance.ca, section Documents
Capsules de prévention

Dans le cadre de sa stratégie de prévention des incendies, le ministère publie mensuellement une capsule de prévention en incendie.
Semaine de prévention des incendies 

Cette année, la thématique de la Semaine de la prévention des incendies, proposée par le ministère de la Sécurité publique, se déroulera sous le thème « Le premier responsable, c'est toi ! ».

Le Choix du ministère repose sur le fait que la population a un rôle important à jouer dans la prévention des incendies et faire connaître les bons comportements à adopter pour éviter un incendie. La plupart des incendies sont causés par une négligence humaine.  Certains gestes quotidiens peuvent éviter des pertes matérielles importantes, des blessures graves et même des décès. Chaque jour, vous devez adopter des comportements sécuritaires pour prévenir les incendies et assurer votre sécurité et celle de votre famille.

Saviez-vous que...

Si un incendie survenait chez vous, en trois minutes, le feu et la fumée pourraient vous piéger.

Augmentez vos chances de survie grâce à deux gestes concrets : 

Plusieurs capsules de prévention sont disponibles sur le site Internet du ministère de la Sécurité publique.

 

Contact


Pour toute information additionnelle, nous vous invitons à contacter :

Madame Frédérique Tremblay
Coordonnatrice régionale en sécurité incendie

Tél. : 418-589-9594 poste 223
Courrier électronique : frederique.tremblay@mrcmanicouagan.qc.ca